Un local pour l’école des sans écoles

​Depuis plusieurs années nous donnons tous les jours des cours à des Mineurs Isolés Etrangers, non pris en charge par l’ASE. Le but : préparer ces jeunes qui ont entre 15 et 18 ans, à aller à l’école quand l’Etat les y autorisera.
A l’aide de prof’ et de coachs, tous bénévoles, nous organisons des temps d’études et d’ouverture culturelle qui répondent à la solide assiduité de ces jeunes et leur formidable motivation à s’instruire et ainsi qui les préservent des dangers de la rue.
Ecole ancienne sans ecole

Actuellement, nous avons plusieurs lieux d’accueil, dispersés dans Paris. Daumesnil, Belleville, Cité Universitaire…

Nous sommes heureux que la Ville de Paris nous permette de travailler dans ces locaux. Néanmoins, ceux-ci ne sont pas vraiment adaptés à notre pratique. Nos actions seraient nettement plus efficaces dans des salles adaptées à nos méthodes d’enseignement et à notre ‘public’ de jeunes sans école.

→ Certains jeunes peu alphabétisés ratent parfois des cours faute d’avoir localisé l’endroit où ça se passe !

→ Notre amplitude horaire et nos projets pédagogiques sont limités par notre absence d’ancrage géographique.

Un ancrage dans un lieu unique clairement identifié permettrait aux jeunes de ne plus se sentir relégués et de considérer ce lieu comme une véritable école, cette institution bienveillante qui leur est si précieuse. Cela nous permettrait d’optimiser les conditions d’apprentissage des jeunes. un lieu unique serait comme une école-relais pour ces jeunes qui sont en attente d’une inscription dans une Académie, en attente de la prise en charge par l’Aide Sociale à l’Enfance.

  • Un lieu unique clairement identifié permettrait de faciliter
  • leur venue et de leur offrir un lieu stable dans leur quotidien précaire
  • l’organisation des cours par groupe de niveau et la mise en œuvre de nos projets éducatifs
  • un emploi du temps stable
  • la mise à disposition de nos ordinateurs
  • un meilleur suivi aux situations individuelles

Les accompagner dans leurs démarches « scolarité » — inscription, tests de niveau — puis de faire le lien avec la communauté éducative pendant leurs études (Education Nationale) serait grandement facilité.

Le 17 septembre 2019, nous avons reçu le soutien du Conseil d’arrondissement de Paris 20ème dans son vœu stipulant :

« Nous avons une attention toute particulière pour les jeunes isolés étrangers, qui n’accèdent trop souvent pas à l’éducation à laquelle ils ont pourtant droit. C’est indigne, et nous déposons un vœux pour soutenir l’association DROIT A L’ECOLE qui leur vient en aide quotidiennement.« 

Ce voeu a été  adopté le 1/10/2019 par le Conseil de Paris — vœu V7 relatif au soutien de notre association Droit à l’Ecole :

« Je pense aussi à l’association « Droit à l’école », qui cherche des locaux fixes, pour laquelle nous avons adopté un vœu de soutien lors de la communication de rentrée en ce début de conseil. Je vous remercie. »

Il s’agissait de nous aider à obtenir des locaux…

Retour haut de page